Google Maps fait l'objet de plus de 100 mises à jour

Google Maps fait l’objet de plus de 100 mises à jour, dont voici les 5 principales

Google Maps vient de recevoir une nouvelle mise à jour importante, apportant avec elle de nombreuses fonctionnalités sophistiquées pour vous aider à vous déplacer. Au total, la mise à jour apporte plus de 100 améliorations, dont beaucoup sont alimentées par l’IA et l’apprentissage automatique (machine learning).

Parmi les nouvelles fonctionnalités de Google Maps, citons l’affichage intérieur en direct ou indoor live view, la planification d’itinéraires plus respectueux de l’environnement, les cartes de pollution, etc. Voici les plus grands changements apportés à Google Maps cette année, et ce que la mise à jour signifie pour vous.

Indoor Live View

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes sur Google Maps en 2019 était Live View, qui vous permet d’utiliser AR pour voir vos directions dans le contexte du monde réel. La mise à jour apportera Live View aux lieux intérieurs, ce qui est une bonne nouvelle car ils sont souvent parmi les endroits les plus gênants à naviguer.

Le principe est le même, mais les progrès récents signifient que Google Maps peut mieux comprendre l’altitude et le placement des choses dans un bâtiment ; le résultat est que la navigation intérieure alimentée par la RA est maintenant adaptée.

Météo et qualité de l’air intégrées

Une application météo est déjà préinstallée sur votre téléphone, mais Google intègre désormais ces fonctionnalités à Google Maps.

Grâce à la couche Météo, vous serez en mesure de voir la météo actuelle et prévue dans une zone donnée, ce qui vous permettra d’être toujours prêt à faire face à tout ce que le ciel peut vous réserver. Une autre nouvelle couche, quant à elle, vous indiquera la qualité de l’air local.

Les deux couches s’appuieront sur des données provenant de plusieurs tiers, dont The Weather Company, AirNow.gov et le Central Pollution Board. La couche météo sera disponible dans le monde entier, mais la couche sur la qualité de l’air sera initialement limitée à l’Australie, à l’Inde et aux États-Unis, dans un premier temps.

La météo et la pollution atmosphérique seront disponibles sur Android et iOS, avec un déploiement prévu dans « les prochains mois ».

Options de conduite écologique

La conduite est loin d’être le moyen le plus respectueux de l’environnement pour se déplacer, à moins que vous n’utilisiez l’une des meilleures voitures électriques, mais Google Maps va désormais vous aider à rendre vos déplacements aussi écologiques que possible.

Cela passe notamment par un nouveau modèle d’itinéraire qui optimise votre trajet en fonction de la consommation de carburant, conçu en collaboration avec le National Renewable Energy Lab du ministère américain de l’énergie.

Dès l’arrivée de cette nouvelle fonctionnalité, Google Maps proposera automatiquement par défaut les itinéraires dont l’empreinte carbone est la plus faible. En outre, vous ferez des économies, car une consommation de carburant plus efficace signifie que vous n’aurez pas à faire le plein aussi souvent.

L’argument décisif est que ces nouveaux itinéraires optimisés auront à peu près la même heure d’arrivée prévue que l’itinéraire le plus rapide disponible, de sorte que vous ne serez pas retardé par un trajet légèrement plus efficace. Bien sûr, si la vitesse est primordiale, vous pourrez toujours dire à Google que vous voulez toujours le trajet le plus rapide, quoi qu’il arrive. La nouvelle fonction d’optimisation des itinéraires sera lancée sur Android et iOS aux États-Unis dans le courant de l’année, avant d’être déployée dans le monde entier.

Dans une autre mise à jour destinée aux conducteurs, Google Maps vous avertira également si vous vous dirigez vers une zone à faibles émissions. Ainsi, vous pourrez éviter les zones où votre voiture n’est pas autorisée, ce qui vous évitera les tracas et les frais liés à l’absence de véhicule à émissions nulles ou faibles. Ce service sera disponible en juin en Allemagne, aux Pays-Bas, en France, en Espagne et au Royaume-Uni. D’autres pays suivront plus tard.

Une nouvelle interface pour les transports en commun alternatifs

En matière de développement durable, rien ne vaut les transports alternatifs, qu’il s’agisse des transports publics, de la marche ou du vélo. Pour simplifier le processus de planification des déplacements, Google lance une nouvelle interface d’itinéraires qui permet de passer plus facilement d’un itinéraire à un autre et d’une option de transport en commun à une autre.

De plus, Google Maps utilisera l’apprentissage automatique pour se souvenir de la façon dont vous préférez vous déplacer, en donnant la priorité aux options que vous êtes le plus susceptible d’utiliser. En outre, pour passer d’un mode de déplacement à un autre, il ne sera plus nécessaire de basculer entre différents onglets sur un écran, comme c’est le cas actuellement.

Google Maps tient également compte du contexte local et propose les systèmes de transport en commun les plus populaires, où que vous soyez. Ainsi, si vous vous trouvez dans une ville comme New York ou Paris, vous verrez les lignes de métro occuper une place plus importante dans votre liste de moyens de transport ; il en sera probablement de même si des points de location de vélos électriques ou de scooters se trouvent à proximité.

Cette fonctionnalité sera disponible dans les « prochains mois » sur les appareils Android et iOS.

Prise en charge du ramassage des produits d’épicerie en bordure de trottoir

Malgré l’incroyable travail de vaccination des personnes, le COVID est toujours là. Pendant la pandémie, les épiceries et autres détaillants ont rendu leurs achats un peu plus sûrs en proposant le ramassage à domicile – et Google Maps va désormais y contribuer.

Une mise à jour de Google Maps et de Google Recherche ajoutera des informations pertinentes aux profils d’entreprise, de sorte que vous pourrez voir quels commerces proposent le ramassage sur le trottoir, ainsi que des détails sur les fenêtres de livraison, les commandes minimales et les autres frais que vous pourriez avoir à payer.

Ces informations supplémentaires apparaîtront d’abord dans les profils d’Instacart et d’Albertsons Cos dans les résultats de recherche américains, mais seront étendues à Maps et à d’autres entreprises dans un avenir proche.

Google Maps s’est également associé au supermarché Fred Meyer et mènera un projet pilote à Portland, dans l’Oregon, pour faciliter encore davantage le ramassage des courses.

Une fois que vous aurez passé une commande à retirer, vous pourrez ajouter cet emplacement à Maps ; l’application vous indiquera alors quand il est temps de partir et informera le magasin de votre heure d’arrivée, afin que votre commande soit prête dès votre arrivée.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *