La tendance Hot or Not de TikTok est tout à fait problématique, et voici pourquoi ?

La tendance Hot or Not de TikTok est tout à fait problématique, et voici pourquoi ?

Si vous avez envie qu’un effet TikTok juge arbitrairement votre apparence, vous pouvez vous aussi participer au « fun ». En effet, les utilisateurs de TikTok utilisent des images composites pour savoir s’ils sont « sexy ou pas ».

Cette tendance « sexy ou pas » ou « hot or not »  utilise le même effet Shapeshifting que celui utilisé par les gens pour trouver leur sosie de célébrité, et même leur ethnie.

Mais comme nous l’avons déjà souligné, l’effet n’est pas si efficace pour trouver des sosies. Et nous vous recommandons d’éviter cette tendance particulière, à moins que vous ne fassiez partie de ces personnes sur un million qui ont une image irréprochable d’elles-mêmes.

La tendance utilise la soi-disant « Attractive Face Scale », qui a été basée sur des photos de l’année dernière.

L’image à laquelle les utilisateurs de TikTok se comparent est l' »Attractive Face Scale » créée par Pierre Tourigny, un utilisateur de Flickr qui se présente comme un passionné de photographie et un programmeur de statistiques de Gatineau, au Canada.

Lorsqu’il a partagé l’échelle sur Flickr en 2006, Pierre a écrit qu’il avait créé les 30 images composites à partir d’une collection de photos provenant du site Web aujourd’hui disparu Hot or Not, où « les gens évaluent l’attractivité des autres sur une échelle de 1 à 10 » et « une note moyenne basée sur des centaines, voire des milliers, d’évaluations individuelles ne prend que quelques jours pour émerger », comme il l’a expliqué.

Pierre dit avoir téléchargé les images, les avoir triées par classement et avoir utilisé le logiciel SquirlzMorph pour créer des composites multi-morphes des groupes de classement.

« Les portraits sont flous car les images sources sont de basse résolution avec des différences de posture, de coiffure, de lunettes, etc., de sorte que je n’ai pu utiliser que 36 points de contrôle pour les morphes », a-t-il ajouté.

Les conclusions de Pierre ? Tout d’abord, les morphes « ont tendance à être plus jolis que leurs sources parce que les asymétries du visage et les imperfections de la peau s’équilibrent », et ensuite, « la graisse n’est pas attirante ».

N’hésitez pas à ne pas participer à cette tendance, car les utilisateurs de TikTok sont déjà confrontés à la perception de l’image corporelle.

Certains utilisateurs de TikTok peuvent considérer cette tendance « sexy ou pas » comme un simple amusement inepte, mais d’autres pourraient la prendre très au sérieux. Et cela pourrait être un vrai problème.

En effet, avant même que les gens ne commencent à se comparer à une grille de faux visages, les utilisateurs de TikTok signalaient déjà que l’application déformait leur image corporelle, comme le rapportait NBC News en juillet.

« Lorsque j’ai initialement téléchargé TikTok, j’ai vu beaucoup de vidéos sur l’image corporelle vraiment, vraiment négative », a déclaré au média Brittani Lancaster, une activiste TikTok body positive. « Cela ne vaut pas la peine de continuer à voir ces posts si cela aggrave votre santé mentale ».

En mai 2020, l’actrice et star des médias sociaux Sissy Sheridan a tweeté : « J’aimais mon corps avant de télécharger TikTok. »

Donc, c’est totalement OK et peut-être même recommandé de sauter cette tendance « sexy ou pas ». Après tout, il n’existe aucune documentation sur la façon dont l’effet Shapeshifting choisit le visage dans lequel il va vous transformer, et franchement, toute la conception de « Hot or Not » et l’échelle d’attractivité sont improductives et malsaines. Disons simplement que nous sommes tous sexy et arrêtons là !

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *