Parents et leur enfants regardent internet sur mobile et pc

Quels sont les dangers d’Instagram pour les enfants ? Guide pour les parents contre les risques d’Instagram

Quels sont les dangers d’Instagram pour les enfants ? Ce sujet me préoccupe, car de plus en plus de jeunes utilisent Instagram à un âge de plus en plus précoce. En fait, 80 % des jeunes de 13 à 18 ans et 23 % des jeunes de 8 à 12 ans ont un compte sur les réseaux sociaux.

Comment assurer la sécurité de votre enfant sur Instagram.

Les dangers de l’Instagram à connaître

Prédateurs

L’internet est l’endroit idéal pour les prédateurs d’enfants pour trouver des victimes car ils peuvent dissimuler leur identité et parler aux enfants en privé. Parce qu’il est très populaire auprès des mineurs, Instagram est le site le plus utilisé par les prédateurs d’enfants.

Certains adolescents utilisateurs d’Instagram ont tendance à utiliser la plateforme comme un « journal numérique », partageant des informations telles que leurs noms complets, numéros de téléphone, adresses e-mail, et même leurs emplacements exacts. De plus, les messages d’Instagram sont visibles par défaut par le public.

Grâce à ces informations librement partagées, les prédateurs peuvent concevoir des plans pour les atteindre isolément.

Bien entendu, certains prédateurs se contentent d’exploiter les mineurs en ligne. Ils peuvent leur parler de manière inappropriée, envoyer ou demander des photos inappropriées et utiliser ces photos comme moyen de chantage.

Contenu pour adultes

Instagram n’a pas été conçu pour les enfants. Si votre enfant ne fait que suivre des amis de la vie réelle et ne cherche rien, il est à espérer qu’il ne verra que du contenu propre.

Cependant, il est probable qu’il suive des étrangers, s’exposant ainsi à des contenus sexuels, à un langage dur, à la drogue et à des sujets sombres, comme le suicide. Ils peuvent également être manipulés par le marketing.

De plus, malgré la politique d’Instagram contre la nudité, la plateforme est remplie de pornographie que les utilisateurs peuvent trouver avec certains termes de recherche. Le site est également une plateforme de marketing populaire pour les stars du porno.

Cyberintimidation

L’internet permet d’intimider facilement les gens de manière anonyme, parfois dans des bandes virtuelles. Plus d’un jeune de 12 à 20 ans sur cinq est victime d’intimidation sur Instagram, selon une enquête réalisée en 2017 par Ditch the Label, une association à but non lucratif de lutte contre l’intimidation.

Certains cyberintimidateurs créent de nouveaux comptes Instagram pour dénigrer publiquement leurs victimes. Ils peuvent y partager les secrets de leurs victimes, des photos humiliantes ou les commentaires méchants des gens à leur sujet.

En plus de ce harcèlement direct, il existe une méthode de harcèlement particulièrement préjudiciable appelée « doxing », dans laquelle l’agresseur trouve et publie les informations personnelles de quelqu’un pour que le monde entier puisse les voir, encourageant souvent des foules d’étrangers à harceler la victime ou à appeler leur employeur.

Post viral qui fait le buzz

On ne peut jamais prédire si un poste va faire le buzz. Si votre enfant ou votre adolescent publie un contenu potentiellement gênant, il risque de se propager avant qu’il ne puisse le supprimer. Il peut même devenir une célébrité réticente sur Internet.

Les publications d’Instagram sont visibles publiquement par défaut, et les paramètres de visibilité s’appliquent à toutes les publications d’un compte. En d’autres termes, vous ne pouvez pas rendre privés seulement certaine de vos publications. Pour en obtenir le plus de likes possible, votre enfant risque d’être humilié en gardant sa visibilité publique.

Partout sur Internet, on trouve des images et des vidéos de personnes qui se sont humiliées lorsqu’elles étaient plus jeunes, sans se rendre compte qu’elles pourraient un jour regretter leur publication. Les publications les plus embarrassantes de votre enfant peuvent circuler en ligne indéfiniment.

Hackers

Les personnes qui piratent les réseaux sociaux le font pour de nombreuses raisons. Certains visent l’usurpation d’identité. D’autres veulent utiliser des informations incriminantes ou embarrassantes afin de faire du chantage.

En outre, comme Facebook supprime les faux comptes (et possède Instagram), les criminels peuvent voler des comptes Instagram légitimes pour les utiliser à des fins malveillantes. En général, ils les vendent à d’autres criminels ou les utilisent pour diffuser de la propagande ou du spam.

Outre votre nom légal, votre date de naissance et votre lieu de résidence, les criminels peuvent utiliser des informations apparemment inoffensives pour obtenir ce qu’ils veulent. Par mesure de sécurité, par exemple, de nombreux sites web demandent le nom de votre animal de compagnie, le nom de jeune fille de votre mère ou la ville où vous êtes né.

Problèmes de santé mentale

Une étude menée par la Royal Society for Public Health a révélé qu’en dehors de YouTube, Twitter, Facebook, Instagram et Snapchat, Instagram est le pire pour la santé mentale d’une personne.

Il n’est pas difficile de deviner pourquoi – le but d’Instagram est de conserver les plus beaux moments de votre vie et de voir la vie apparemment magnifique des autres. Même de nombreux adultes pensent que la vie des autres est aussi glamour que leur apparence en ligne.

Bien que la corrélation ne soit pas un facteur de causalité, plusieurs études ont montré que les adolescents qui passent le plus de temps sur les réseaux sociaux sont les plus susceptibles d’être déprimés. Parmi les raisons possibles, on peut citer la comparaison avec les autres et un mode de vie sédentaire.

Instagram peut également créer une forte dépendance. Nir Eyal, auteur de « Hooked : How to Build Habit-Forming Products », explique plusieurs raisons :

  • La prise de photos peut être une compulsion, surtout pour les nostalgiques.
  • Les filtres d’Instagram donnent aux images ordinaires un aspect étonnant.
  • L’utilisation des filtres d’Instagram vous rend plus susceptible de partager des images.
  • Les facteurs ci-dessus amènent les gens à utiliser Instagram comme leur application photo par défaut.
  • Instagram est un réseau social. Les gens veulent se connecter avec d’autres personnes et vivre des expériences ensemble. Les utilisateurs peuvent développer une crainte malsaine de passer à côté, ce qui les colle à leur compte.

Des défis potentiellement dangereux

L’internet favorise de nombreuses lubies, comme le planchage et le défi du seau à glace.

Certains sont plus dangereuses qu’il n’y paraît. Par exemple, le défi de la cannelle demande à quelqu’un d’avaler une cuillère de cannelle sans eau en une minute. Les médecins ont prévenu que cela peut provoquer un étouffement et même une insuffisance respiratoire.

Selon le Dr Steven E. Lipshultz, professeur de pédiatrie à l’école de médecine Miller de l’université de Miami, la cannelle ne se décompose pas facilement car elle est faite d’écorce d’arbre. Par conséquent, elle peut cicatriser les tissus pulmonaires.

Lors de son quatrième essai du défi de la cannelle, Dejah Reed, 16 ans, en a inhalé dans ses poumons. Son père l’a découverte avec une « couleur bleuâtre pâle ». Après avoir été hospitalisée pendant quatre jours, Dejah est rentrée à la maison avec un inhalateur et souffre maintenant de problèmes respiratoires à long terme.

D’autres modes, comme le défi du Tide Pod, ont commencé comme une blague jusqu’à ce que des gens sans aucun bon sens en mangent réellement. Ce qui a commencé comme un meme a conduit les adolescents à consommer des dosettes de détergent Tide Laundry, qui peuvent causer des blessures graves et même la mort.

Même des défis assez sûrs peuvent être relevés dangereusement, surtout par ceux qui ont désespérément besoin d’attention. Par exemple, les planches sont une vieille lubie de la fin des années 2000. Les gens s’allongeaient droit dans des endroits bizarres et se faisaient photographier par des amis.

A Brisbane, en Australie, Acton Beale, 20 ans, est mort après avoir essayé de poser des planches sur un balcon du septième étage. Bien qu’il ne soit pas un adolescent, il n’est pas difficile de voir des personnes plus jeunes que Beale commettre la même erreur.

Selon le Dr Claire McCarthy, rédactrice en chef de la faculté de Harvard Health Publishing, de nombreux adolescents prennent des risques, comme le défi du Tide Pod, car la dernière partie du cerveau à arriver à maturité est le lobe frontal, que nous utilisons pour évaluer les risques et planifier nos actions.

En même temps, les adolescents ont encore une capacité d’apprentissage rapide digne d’un enfant. Ils absorbent essentiellement de nombreuses idées nouvelles sans avoir la maturité nécessaire pour les évaluer de manière rationnelle.

Messagerie privée

Le problème des messages privés est que vous ne pouvez pas voir les échanges privés de votre enfant avec les autres. Sachant cela, votre enfant peut prendre des risques sous la fausse impression de sécurité.

Un des risques qu’il pourrait prendre est celui des sextos, qui peut entraîner un chantage, une humiliation publique et des répercussions juridiques. Il peut aussi parler à des personnes de mauvaise influence, comme des pédophiles, des trafiquants de drogue ou des personnes mal élevées.

L’illusion de la vie privée et une confiance mal placée peuvent conduire votre enfant à partager des informations privées telles que son adresse. Il peut également choisir de rencontrer des étrangers, sans comprendre que leur identité en ligne peut être fausse.

“Rinstas And Finstas”

Il est courant pour les utilisateurs d’Instagram d’avoir de vrais comptes, appelés « rinstas », et de faux comptes appelés « finstas ».

Ironiquement, les « finstas » représentent plus précisément leurs utilisateurs. Les gens les utilisent avec des amis proches. Les gens utilisent les rinstas pour leurs personnages en ligne, généralement pour créer des choses qui leur donnent de l’allure.

Le fait d’avoir deux comptes ou plus peut aider les jeunes à explorer leur identité, mais il y a certains risques à prendre en compte. Non seulement les harceleurs et les pédophiles peuvent utiliser de faux comptes, mais un utilisateur peu sûr peut essayer de façon obsessionnelle de donner l’impression qu’il a une vie parfaite.

Comment assurer la sécurité de votre enfant sur Instagram

Apprenez-leur à connaître les dangers des étrangers sur Internet

Ce n’est pas parce que votre enfant comprend le danger d’un étranger hors ligne qu’il comprend son équivalent en ligne. Dans le monde hors ligne, il peut clairement distinguer les étrangers de ses camarades. Expliquez à votre enfant que des personnes mal intentionnées peuvent le tromper avec de fausses identités.

Dites à votre enfant de ne jamais communiquer d’informations telles que son adresse personnelle, de ne se lier d’amitié qu’avec des personnes qu’il connaît et d’écouter son intuition lorsque quelque chose ne va pas.

Dites-leur d’oser demander de l’aide quand ils en ont besoin

Si votre enfant est confronté à l’un des dangers mentionnés ci-dessus, il peut hésiter à dire à qui que ce soit ce qui se passe.

Promettez à votre enfant que vous l’écouterez avec empathie si jamais il a besoin que vous le fassiez. Dites-lui aussi qu’il peut parler à un autre adulte de confiance s’il préfère ne pas vous parler.

Observez le comportement de votre enfant

Si votre enfant commence à se comporter de manière étrange, cela peut être dû à quelque chose qui se passe sur Instagram. Faites attention aux états d’âme, à la léthargie et à la solitude. S’il semble utiliser Instagram de manière excessive, il peut être dépendant.

Si votre enfant commence à dire ou à faire des choses inappropriées, il peut avoir une ou plusieurs mauvaises influences sur Instagram.

Avertissez votre enfant que tout ce qu’il publie peut rester en ligne pour toujours

Faites comprendre à votre enfant que ce qu’il publie peut le hanter pendant des années. Dites-lui que s’il a des doutes sur le fait de poster quelque chose, il ne devrait probablement pas le faire.

Aussi douloureux que cela puisse être de l’admettre, chaque enfant a le potentiel d’être un tyran. Soulignez à votre enfant que ce comportement est non seulement inacceptable, mais qu’il peut devenir viral ou être immortalisé par d’autres utilisateurs.

Rappelez-leur que les autres utilisateurs ne sont pas aussi heureux ou performants qu’ils en ont l’air

D’autres personnes rejoignent Instagram pour les mêmes raisons que votre enfant : elles veulent se lier d’amitié et montrer les meilleurs moments de leur vie. Rappelez à votre enfant que les personnes jolies, populaires et apparemment fortunées d’Instagram n’affichent que ce qu’elles veulent que les autres voient.

Surveiller leur utilisation de l’Instagram

Instagram ne fournit aucun moyen direct aux parents de contrôler les comptes de leurs enfants.

Vous pouvez suivre le compte de votre enfant (et celui de ses amis) avec le vôtre, mais vous ne pourrez pas lire leurs messages privés. Vous pouvez également vous connecter périodiquement au compte de votre enfant s’il est disposé à vous communiquer son nom d’utilisateur et son mot de passe.

Les applications de surveillance tierces, telles que mSpy, permettent d’observer beaucoup plus facilement l’activité du compte de votre enfant sans sa coopération.

Mesures de sécurité

La meilleure façon de vous protéger contre le piratage est d’utiliser une authentification à deux facteurs pour vos comptes de courrier électronique et Instagram. Ainsi, chaque fois qu’une personne se connecte à l’un ou l’autre compte depuis un nouvel appareil, elle devra entrer un code envoyé à son téléphone.

Bien entendu, si un criminel est capable de transférer le numéro de téléphone de votre enfant sur son appareil, cela ne fonctionnera pas très bien. Pour éviter cela, dites à votre opérateur de téléphonie mobile de ne jamais transférer le numéro de votre enfant sur un autre appareil.

Veillez également à ce que votre enfant utilise un mot de passe fort et unique pour chaque compte. Idéalement, il devrait comporter un mélange de lettres (Majuscules et minuscules), de chiffres et de caractères spéciaux.

Enfin, veillez à ce que votre enfant ne communique pas son numéro de téléphone, son adresse ou d’autres informations privées sur son profil.

Gagnez la confiance de votre enfant

Lorsqu’il s’agit de la sécurité de votre enfant sur Instagram, le plus important est qu’il vous fasse confiance. S’il est victime d’harcèlement, de chantage ou de toute autre forme de préjudice, il se peut qu’il ne vous le dise pas s’il pense que vous allez réagir durement.

N’invalidez jamais les pensées ou les sentiments de votre enfant, même s’ils n’ont aucun sens pour vous. Ecoutez-les avec empathie, montrez que vous voulez les comprendre et respectez leurs limites personnelles. Ce n’est pas parce que le monde intérieur d’un enfant est enfantin qu’il est moins important pour lui.

Il est également important d’être prévisible. Communiquez clairement les règles à votre enfant, et ne les modifiez pas fréquemment. Appliquez les punitions et les récompenses de manière cohérente. Si votre enfant ne sait pas à quoi s’attendre, il ne se sentira pas en sécurité émotionnellement avec vous.

FAQs

Quel âge est autorisé pour Instagram ?

Les conditions de service d’Instagram stipulent que vous devez avoir au moins 13 ans pour utiliser leur plate-forme. Cependant, Instagram ne vérifie pas l’âge des utilisateurs.

Comme les utilisateurs sont susceptibles de voir du contenu mature, de parler à des inconnus, d’être ciblés par des programmes de marketing et de voir leurs données collectées, Common Sense Media recommande Instagram pour les 15 ans et plus.

Comment modifier les paramètres de confidentialité sur Instagram ?

Pour définir votre compte comme privé via l’application Android ou iOS, allez dans Paramètres>Confidentialité>Confidentialité du compte et appuyez sur à côté de Compte privé. Pour le faire dans un navigateur web, allez à Paramètres>Confidentialité et sécurité. Sous Confidentialité du compte, cochez la case située à côté de Compte privé.

Comment bloquer quelqu’un sur Instagram ?

En haut à droite du profil de la personne, tapez sur les trois points horizontaux (si vous utilisez iOS ou un navigateur web) ou sur les trois points verticaux (si vous utilisez Android). Choisissez Bloquer/Débloquer (si vous utilisez iOS ou Android) ou Bloquer/Débloquer cet utilisateur (si vous utilisez un navigateur web). Appuyez ou cliquez à nouveau pour confirmer.

Comment bloquer des messages sur Instagram ?

Dans votre profil, touchez les trois lignes en haut à droite et choisissez Paramètres>Notifications>Messages directs. Définissez les Demandes de messages et les Messages sur off. Cela ne bloquera pas réellement les messages de votre boîte de réception, mais désactivera les notifications les concernant.

Nous espérons que votre enfant appréciera Instagram en toute sécurité !

Avec autant d’enfants qui rejoignent Instagram, il est important de connaître ses dangers. Mais si votre enfant est mature et bien informé, il se peut que cela lui convienne parfaitement.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *