conseils aux parents Journée mondiale pour un internet plus sûr

Cinq conseils aux parents à l’occasion de la Journée mondiale pour un internet plus sûr

Aujourd’hui est la Journée pour un internet plus sûr – un moment de réflexion sur les risques en constante évolution auxquels nous sommes confrontés, nous et nos enfants, lorsque nous utilisons Internet, et sur la manière dont nous pouvons prendre des mesures intelligentes pour rester protégés en ligne.

L’internet est un outil extraordinaire, qui a complètement remodelé le monde au cours des vingt dernières années. Il s’agit d’une ressource unique en son genre pour l’apprentissage (structuré ou non), le travail, les relations sociales et les loisirs. Mais comme toute plateforme d’envergure mondiale, c’est aussi un lieu où l’on trouve beaucoup de contenus violents, angoissants et/ou pornographiques – et on ne peut jamais être sûr de savoir qui se trouve à l’autre bout de l’écran.

La plupart des enfants d’aujourd’hui sont des natifs du numérique, n’ayant jamais connu un monde sans Internet. Cette aisance avec l’informatique leur sera bénéfique en grandissant, mais elle signifie aussi qu’ils sont fréquemment exposés à des contenus et des comportements qui peuvent avoir de réelles conséquences sur leur santé mentale, voire physique.

Conseils de sécurité pour les parents sur les médias sociaux

Facebook, YouTube, Instagram, Snapchat, TikTok – il y a de fortes chances que vous ayez entendu parler de la plupart ou de la totalité de ces plateformes. Les médias sociaux sont très populaires auprès des enfants et également des adultes, et ils peuvent être un excellent moyen d’explorer de nouvelles idées tout en restant en contact avec ses amis et sa famille.

Il est important de se rappeler, cependant, que la plupart des plateformes de réseaux sociaux offrent la possibilité de commenter des messages et d’échanger des messages directs, ce qui signifie que votre enfant peut interagir avec n’importe qui en ligne, même des étrangers. De plus, tout ce que votre enfant publie en ligne peut être vu par n’importe qui d’autre dans le monde.

Si les médias sociaux présentent certains dangers, il existe également de nombreux moyens de réduire les risques encourus par votre enfant et de rendre la plateforme plus sûre pour lui. Voici quelques conseils pratiques pour les parents :

Configurer le compte de votre enfant sur « privé ».

Par défaut, les profils des médias sociaux ont tendance à être publiquement visibles, ce qui signifie que n’importe qui peut tomber dessus lors d’une recherche ou en naviguant directement sur l’URL. Mais vous pouvez définir un profil comme étant « privé » (généralement dans la page des paramètres du compte), ce qui permet de cacher la plupart des informations personnelles de la vue du public mais de les laisser visibles aux amis et parents pré-approuvés de votre enfant.

Dites à votre enfant de « Bien réfléchir avant de poster ».

Dans le paysage moderne de l’internet, il est trivial de partager des photos et d’autres informations à des vitesses rapides. Une fois qu’un post est mis en ligne, il peut être copié, partagé et enregistré sur des ordinateurs du monde entier sans autorisation, même si l’article original est rapidement supprimé.

Parfois, les enfants partagent trop de détails qui pourraient les mettre en danger. Rappelez à votre enfant de se poser une question simple chaque fois qu’il publie quelque chose sur un média social : « Est-ce que ça me dérangerait que le monde entier soit au courant ? »

Expliquez-lui comment bloquer et signaler

Les plateformes de médias sociaux vous permettent de « bloquer » d’autres utilisateurs individuels, les empêchant d’interagir avec vous ou de voir vos messages et votre profil, quels que soient vos autres paramètres de confidentialité. Cela peut être utile pour éviter les personnes qui sont grossières ou qui partagent des contenus inappropriés. Pour les violations plus extrêmes, comme un utilisateur qui harcèle directement votre enfant, les plateformes de médias sociaux vous permettent de signaler le compte en question – à ce moment-là, un employé de la plateforme interviendra pour résoudre le problème.

Assurez-vous que votre enfant comprend ce qui est et n’est pas un contenu approprié, et comment bloquer et/ou signaler d’autres utilisateurs lorsque la situation le justifie.

Revoir les paramètres du compte

Outre le fait que le compte de votre enfant soit « privé », la plupart des réseaux de médias sociaux permettent d’activer ou de désactiver des fonctions individuelles ou des paramètres de confidentialité. Cela vous permet de prendre des décisions spécifiques sur la manière dont votre enfant peut interagir avec la plateforme. Par exemple, vous pouvez souvent désactiver la messagerie directe ou définir des limites de temps quotidiennes pour l’utilisation d’une application sur le téléphone ou la tablette de votre enfant.

Gardez l’oreille ouverte

L’internet est un lieu gigantesque et les cybermenaces évoluent constamment – en réalité, on ne peut pas se préparer à toutes les possibilités. C’est pourquoi le conseil le plus important est d’avoir une conversation ouverte et honnête avec vos enfants. Faites-leur savoir qu’ils peuvent toujours vous parler de tout ce qu’ils voient ou vivent en ligne, sans avoir à se soucier des conséquences négatives.

Dernière réflexion

Au cours de l’année dernière, de nombreuses écoles et entreprises sont passées à un modèle « apprendre/travailler de n’importe où », ce qui rend d’autant plus importantes les habitudes sécuritaires en matière d’internet et la cyberprotection. Les enfants comme les adultes envoient et consultent de nombreuses informations sensibles en ligne, et les cybercriminels en ont pris bonne note. De janvier 2020 à 2021, nous avons constaté une augmentation de plus 80 % de la détection des logiciels de rançon dans le monde entier.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *